Dernières réflexions du poste !
Accueil » Interview » Interview de Jean Marc Morandini

Interview de Jean Marc Morandini

morandini.jpg

près François Jost qui avait inauguré il y a quelques temps la partie interview, aujourd’hui, c’est Jean Marc Morandini qui se prête au jeu de quelques questions sur l’univers de la télé. Au fait de toute l’actualité TV, vous pouvez le retrouver du lundi au vendredi sur Europe 1 de 10 h 30 à 12 h 00 et en soirée de 19 h 00 à 20 h 30 sur Direct 8.

bonhomme_seul_retourne.gif Après un premier passage à l’animation de l’émission « Tout est possible », vous avez fait votre retour à la télévision il y a un peu moins d’un ana avec votre émission quotidienne sur Direct 8, intitulée « Morandini ! ». Pendant cette période sans antenne, en quoi votre regard a-t-il changé sur la télévision ?

JMM : Bien sur ! Je me suis surtout aperçu que je préférais la radio à la télé ! Pendant cette période sans télé, j’ai en effet fait beaucoup d’antenne sur Chérie FM, sur RMC et désormais sur Europe ! A chaque fois j’ai demandé à avoir la rédaction en chef de mes émissions, et j’ai profité de cette position pour exploiter à fond la souplesse de la radio. Un seul exemple, vendredi dernier à 2 heures de l’antenne nous avons changé tout le sommaire sur Europe1 pour recevoir Dahan qui venait de piéger Royale. La télé ne permet pas une telle souplesse. Et puis, je crois surtout que j’ai tiré une grande leçon de mes années TF1. La recherche de l’audience ne justifie pas tout et n’importe quoi. C’est vraiment cela qui m’anime aujourd’hui

bonhomme_seul_retourne.gif 2007, c’est entre autre l’élection présidentielle et la télévision est et va être omniprésente dans ce domaine. Cependant, ses interventions ont-elles un réel rôle démocratique ou sont elles du domaine du simple palabre apanage des talk shows ?

JMM : On connaît l’influence de la télé aujourd’hui, en particulier sur les plus jeunes. C’est sur cette franche de la population, que la télé a un vrai impact. Quand on sait qu’une élection se joue généralement à 2 ou 3%, à l’exception du 21 avril bien sur, cas particulier, on comprend l’importance du petit écran. Cela explique sans aucun doute la charge de Bayrou contre les médias qu’il dit à la botte de Ségo et Sarko. En tout cas, attaquer les médias est porteur dans le grand public qui estime qu’il s’agit d’une force et d’une marque de courage. Depuis ces attaques il explose dans les sondages !

bonhomme_seul_retourne.gif Dans vos émissions, vous faites régulièrement part de votre passion pour les séries et notamment américaines. Face à cette déferlante, toutes les chaînes dégainent leurs séries phares avec à la clé des succès d’audience. Comme à son habitude, la télévision suralimente les téléspectateurs des produits à la mode. Les chaînes ne précipitent elles pas un désintéressement prématuré du public ou est ce une réelle mode durable ?

JMM : Par définition, une mode n’est pas durable. C’est tout le problème de la télé : la recherche d’une audience immédiate sans vrai réflexion à long terme. On se précipite sur la mode quitte à fatiguer les téléspectateurs les plus réceptifs –dont moi- et à griller un phénomène. Nous avons vécu cela il y a quelques années avec les variétés, puis avec les talks shows, la télé réalité et aujourd’hui ce sont les séries. La télé est un ogre qui dévore tout sur son passage sans penser aux lendemains.

bonhomme_seul_retourne.gif A l’instar des séries, la télévision française n’est quasiment qu’une traduction assaisonnée frenchie de la télévision américaine. Pourtant, face à cette mondialisation télévisuelle, le PAF français n’a jamais connu autant de chaînes. Cela n’est il pas un constat amère de la qualité de la TV française et de sa fameuse « exception culturelle » ?

JMM : Je ne sais pas ce que veut dire « exception culturelle française ». J’ai le sentiment que c’est une notion qui a été créée par quelques personnes qui ont envie de se faire plaisirs en croyant que nous français, sommes différents. Où est la différence ? Nous regardons les mêmes jeux que partout dans le monde ? Nous regardons les mêmes émissions de télé réalité, les mêmes séries ! Il n’y a pas d’exception française, c’est pour moi en matière de télé un concept qui n’existe pas !

bonhomme_seul_retourne.gif Enfin, concernant la main mise de l’Internet sur le champ médiatique et notamment télévisuel, comment imaginez vous leurs avenirs respectifs ? Plutôt vers convergence ou différenciation ?

JMM : Je pense que l’on s’achemine vers la convergence, car les grandes chaînes ont déjà pris place sur le net… Elles savent que l’avenir est là comme sur la TNT. Le problème c’est que je ne sais pas du tout comment les « petits » et les indépendants vont survivre face à ça ! La télé a de l’argent et peut communiquer fortement sur les services complémentaires sur le web.

Un grand merci à Jean Marc Morandini pour cette interview et sa participation. Vous pouvez donc le retrouver :
* Sur son blog, www.jeanmarcmorandini.com
* Du lundi au vendredi de 10 h 30 à 12 h 00 sur Europe 1 pour le « Journal de la télé »
* Du lundi au vendredi de 19 h 00 à 20 h 30 sur Direct 8 pour son émission « Morandini ! »
* Egalement dans des chroniques dans  » Télé 7 jours » et « France soir« 

Un commentaire

  1. Même si je ne l’apprécie guère, sympa de sa part de se prêter à une entrevue !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly