Dernières réflexions du poste !
Accueil » Billets humeur » L’ami Georges

L’ami Georges

chetochine.jpg

ui d’autre que vous, Georges, aurait pu prévoir ce succès d’audience ? Qui d’autre que vous, Georges, aurait pu tabler sur 4,9 millions de téléspectateurs à la seconde diffusion de ce grand concours des inventeurs, le jeudi à 20H50 sur M6 ? Et enfin qui aurait pu parier que les allumés de ce programme sous licence Freemantle Média allaient passionner les français ?

La réponse est Georges, Georges Chetochine de son patronyme, aussi connu sous l’appellation étrange de « pape du Marketing ». Pas Georges de la pub Tic Tac, le yéti tout doux et tout frais mais pas pratique, spot coup de cœur qui arrive en tête en 2005, du palmarès de la pub IPSOS dans la catégorie humour. Comme quoi, ce qui ressemble à un gros nounours un peu encombrant avec des poils blancs, rencontre un jour ou l’autre le grand public ! Et ce jour est visiblement arrivé avec ce concours de inventeurs de l’année. M6 dégotte pour nous mesdames, la bague qui transforme votre culotte petit bateau en string alerte à Malibu, pour vous messieurs, la trompe en plastique pour éviter d’éclabousser la cuvette des WC, pour vous les seniors, la culotte qui se vidange, sans oublier les bébés qui pourront être nourris au biberon par un simple distributeur de lait, il fallait oser. Heureusement le jury et là et se détachant du lot, notre ami Georges distribuant ses sentences comme de vertes tomates au visage des candidats inventeurs pétrifiés par le stress et l’espoir de voir un jour leur invention sortir de l’ombre de leur garage.

Le jeu en vaut la chandelle, le spectacle se passe lors des présentations par les inventeurs (-trices) eux-mêmes de leurs créations. Les inventions sont saugrenues, les inventeurs débarqués de nulle part pour certains clairement entre Deschiens et Gibolin. Ça sent la fromagerie Morel et le Bruno Lochet. Pour un peu, je dirais que Jérôme Deschamp et Macha Makaïeff orchestrent certains passages depuis les coulisses. Mais on se régale à voir combien les français sont créatifs, et même « no limit » ! Et le jury réagit comme nous, on les sent estomaqués, bluffés, ou encore dégoûtés et même horrifiés. Un vrai thermomètre à réactions notamment Georges Chétochine qui n’ayant peur de rien s’aventure à laisser parler son cœur et même ses pulsions de mâle…

A suivre jeudi prochain, la seconde étape de ce concours, c’est-à-dire la phase d’amorçage des projets sélectionnés avec 15 000 €uros d’aide pour le prototypage et le positionnement marketing. Allez Georges, à toi de jouer, c’est du gâteau de nous trouver l’inventeur de l’année 2007.Gibolinement vôtre.

Julia Santi

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly