Dernières réflexions du poste !
Accueil » Réflexion » Le culte des nombres

Le culte des nombres

chiffres.jpg

‘information télévisée me fait poser beaucoup de questions ces derniers temps et cette fois-ci c’est l’omniprésence de nombres qui me fait réfléchir.

Car vous l’aurez sans doute remarquer mais depuis quelques mois, la majorité de l’information qui nous est donnée l’est sous forme de nombres. Et c’est très souvent le milieu de la politique qui s’exprime de cette manière. Quelques exemples qui illustrent cela : 15 milliards de paquet fiscale, 25 000 reconductions aux frontières, plusieurs milliards de contrats signés par delà le monde etc.

Et cela m’interpelle dans le sens où, il semble que pour que l’information puisse être intelligible, la mise en avant de nombre est devenue inévitable. Alors à cette nouvelle dominance informationnelle, je souhaite simplement mettre un passage tiré du livre de Hélène Duccini, « La télévision et ses mises en scène » (Armand Colin, 128) :

« Dans la télévision du message, les journalistes et les hommes politiques se font vulgarisateurs. La langue courante doit être utilisée à 80 % soit deux mille mots au plus. La langue du journal télévisé est pauvre, elle est faite de phrases courtes, exprime des idées simples. Elle dit des faits plus qu’elle n’apporte des explications. »

Ce paragraphe conforte l’idée que je développe ici à savoir qu’un journal télévisé ne peut (ne veut) pas s’exprimer via une formulation différente qui permettrait sans doute une base d’interprétation différente. Mais à cela, on préfère largement résumer tant que l’on peut l’information à des nombres chocs qui sous leurs coupoles se doivent de faire le point sur un évènement complet. Mais de manière général, ce chapeautage éclipse partiellement tout ou partie d’un sujet.

Dans un sens c’est réducteur, puisque cela envisage l’information sous une forme très rigide, qui bride le débat puisque discuter à propos de chiffres n’est jamais constructif car chacun peut apporter sa donnée contradictoire qui rend l’échange caduque. En même temps, il faut aussi mettre en avant un objectif de concision de la part des journaux, qui peuvent voir en ces chiffres une compression d’un temps d’explication gagné.

Alors veillons simplement à ce que l’information ne se cantonne pas à un bilan chiffré mais continue également un travail d’investigation, d’interprétation, d’explication argumenté.

6 commentaires

  1. Est-ce un mode dont numb3rs fut le précurseur.. non je doute quand même.
    Mais moi cette mise en avant de l’information, tu le comprendras, ne me dérange pas. Et puis les nombres c’est assez parlant pour les gens.

    « ce chapeautage éclipse partiellement tout ou partie d’un sujet.« , « discuter à propos de chiffres n’est jamais constructif » : je dois le prendre comment ? lol

  2. Bonjour pour ce retour de vacances

  3. @ David : ne le prends pas mal car tu n’es en aucune manière visé par mon article. Mon cheval de bataille est principalement la télévision et je m’interroge simplement sur l’hégémonie des chiffres / nombres dans les émissions d’actualité et du fait qu’en général, ce n’est pas élément constructif d’un débat selon moi.

  4. Tout d’abord bonne année Jotbou.
    Ce que tu souligne, c’est un vrai « problème » de société. On « zap » beaucoup de choses dans une journée. Comme on peut faire tout dire à un chiffre et que la majorité des gens ne fouillent jamais en profondeur, nombreux sont ceux qui considère un chiffre comme une info suffisante. De plus la TV ne fait que donner une dépêche AFP à peine enrober d’un discours par dessus quelques images (c’est mon avis perso). Bref, les gens entendent un chiffre, le prennent pour argent comptant et ne se servent jamais des médias d’analyse (radio + presse écrite + presse sur le net) pour fouiller et c’est bien dommage dans certains cas.

  5. Bonjour Jotbou, de retour sur votre fief ! Tant mieux ! Permettez-moi de vous présenter tous mes vœux pour 2008 ainsi qu’aux lecteurs de vos écrits. Quant au « bombardage » nombreux des chiffres, c’est une évidence qui ne m’étonne plus. Nous vivons dans une société où le zapping et la conso sont de rigueur voir « rois ». Ce qui ne nous en rend pas plus heureux pour autant. Quant aux phrases courtes, c’est pour passer le plus d’info courtement et que ce soit assimilée par l’auditeur et par conséquent digéré avant d’être imposé. Je clos ce message en vous disant au plaisir…

  6. Bonjour Jotbou, C’est Sébastien A 608, Juste pour ajouter que les chiffres dans un journal TV pourraient être comparés à des Indicateurs. Et comme tous indicateurs il convient de les replacer dans leurs contextes. Ainsi l’objectivité des chiffres ne peut être approuvé que si ceux ci sont examinés selon un référentiel commun.
    Ce qui est rarement le cas.
    Cordialement. Sébastien.M 😉

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly