Dernières réflexions du poste !
Accueil » Réflexion » Un petit goût de Paris

Un petit goût de Paris

n cette nouvelle saison télé, beaucoup d’émissions ont procédé à quelques modifications, histoire de rajeunir un peu l’impression à l’écran. Parmi elles, je vais prendre la  » Star Academy« , « Les Enfants de la Télé » mais aussi « Salut les Terriens« .

Un peu à l’image de ce qui se fait aux Etats-Unis où le décor urbain est souvent repris dans certaines émissions (comme dans l’émission de Jay Leno), la mode semble avoir envahie la France cette saison. Parmi les trois émissions que j’ai cité, chacune prend le paysage parisienne comme scène à leurs émissions.

La « Star Academy » développe cet aspect sous une double forme, puisque les candidats sont dorénavant installés au cœur de la capitale, dans un quartier typique de cet esprit de parisianisme. Appartenance d’autant plus renforcée que le décor de l’émission quotidienne laisse apparaitre très clairement une tour Eiffel au centre du plateau. La bande annonce de cette huitième saison atteste encore de cet ancrage parisien qu’ils ont cette fois voulu beaucoup plus marqué que les années précédentes.

Bande annonce

Pour les « Enfants de la Télé », il s’agit simplement de l’image apparaissant dans l’écran lumineux derrière Arthur et Virginie de Clausade. Dans ce cas précis, il s’agit simplement de profiter du côté chic d’une vue aérienne de la ville lumière.

Enfin, troisième et dernier cas que j’ai répertoriais ces derniers temps, l’émission de Thierry Ardisson « Salut les Terriens » où pour cette nouvelle année, le décor (tout comme le concept d’ailleurs) a eu droit à un léger remodelage. Concernant l’arrière plan de Thierry, là encore c’est une vue générale de la capitale où la dame de fer est une nouvelle fois largement visible.

L’explication n’est pas évidente à donner et d’ailleurs cette mise en avant de Paris peut paraitre surprenante dans le sens où les programmes télévisés ont pour but de fédérer l’ensemble du public. De ce fait, donner un accent trop urbain à ces programmes peut faire resurgir un clivage urbains / ruraux souvent décrié. Ou alors, à l’inverse, monter les beautés de la plus belle ville du monde (mesure du propos toute française vous l’aurez noté) dans une période pas franchement à la joie, c’est peut être montrer comme message inconscient que nous avons encore certaines raisons de fierté dans notre quotidien. En tous cas, cela reste intriguant de retrouver cette thématique déclinée comme cela en cette rentrée…

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly