Dernières réflexions du poste !
Accueil » Général » Visite guidée d’Euronews

Visite guidée d’Euronews

l y a quelques jours de cela, j’ai eu l’opportunité d’avoir une visite guidée de l’ensemble des locaux de la chaîne d’information européenne Euronews.

Jamais, je n’avais eu l’opportunité d’aller voir les coulisses, ce qui se cache dans les locaux d’une chaîne de télévision. Me trouvant cette année sur Lyon et ayant étudié il y a quelques mois de cela l’un des programmes de cette chaîne, j’ai eu cette occasion de découvrir l’ensemble des locaux d’Euronews.

Basé à Ecully (à proximité de Lyon), cette chaîne propose la première spécificté de ne pas avoir de plateaux donc de présentateurs à l’antenne. Sur le modèle des médias nord-américains, tout n’est qu’image. De ce fait, lorsque l’on regarde cette chaîne on peut s’interroger sur les moyens mis en oeuvre pour créer tout cela.

Mais en fait, la spécificité de la chaîne réside dans son régime de diffusion qui se fait en pas moins de huit langues !!! Chaque sujet, chaque module devant faire l’objet d’un commentaire spécifique, d’un choix particulier mais également d’un montage vidéo relatif à la zone d’émission. Car Euronews, à mi demi-surprise recherche en permanence une très forte identification à son public. Non visible à l’écran puisque nous ne pouvons voir qu’une seule langue à la fois, cela se découvre en se baladant dans la rédaction.

Dans cette même rédaction (disséminée en divers lieux), il est marquant de voir de grandes tables de huit journalistes. Chacune étant dédiée à l’un des thèmes des émissions, mais la synergie des cultures fait qu’ils travaillent tous ensemble le sujet global avant d’en apporter les spécificités locales. De ce fait, se balader à Euronews, c’est écouter un grand nombre de langues différentes avant une dominance de l’anglais naturellement.

Cette visite m’a également permit d’obtenir des renseignements quant à leurs choix en terme de production. Car n’ayant pas d’émissions à proprement parlée (la chaîne fonctionne pricnipalement avec des modules), les coûts de production sont très élevés car aller faire un reportage de sept minutes en Europe demande un budget très important par rapport à la logistique à mettre en œuvre pour seulement sept minutes d’antenne. De cette manière, la très grande majorité des sujets sont fait dans les pays européens et demande un cumul de sujets avant d’envoyer une équipe.

De cette découverte, j’ai également découvert les personnes qui travaillent à la confection du fameux No Comment d’Euronews, l’équipe multimédia qui gère le site Web, tout le personnel technique (important car d’Ecully partent tous les signaux pour le monde entier), la régie finale (toujours impressionnant), mais aussi tous les dispositifs de rédaction dont ils disposent.

Enfin, et encore plus qu’ailleurs, Euronews ne dort jamais. Diffusée dans le monde entier, avec une temporalité diverses, la chaîne se doit de fournir en sujets frais le canal sept jours sur sept et vingt quatre heures sur vingt quatre !

Ayant fait la visite en compagnie du directeur de production de la chaîne, j’ai ainsi pût découvrir pour la première fois le fonctionnement d’une chaîne d’information internationale, entrevoyant toutes ces spécifictés et toutes les difficultés invisibles à l’écran, mais au combien primordiales au sérieux de la chaîne.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly