Dernières réflexions du poste !
Accueil » France 2 » Petite mécanique de JT

Petite mécanique de JT

ANTENNES RELAIS : illustration

ier dans l’actualité est apparue le rapport remis par l’Afsset concernant les risques relatifs aux ondes électromagnétiques émises par les antennes relais ainsi que les téléphones portables. Information d’importance que les journaux télévisés ont traité…

Avant toutes choses, je précise que le thème que je prends ici pour exemple n’est en aucun cas anodin et permet de mettre aisément en lumière les à côtés ainsi que les luttes d’influence dont les journaux télévisés doivent faire leur pour proposer les informations.

En effet, que l’on s’appelle TF1 ou France 2, parler des problèmes liés aux ondes éléctromagnétiques émises par la téléphonie mobile ne draîne pas les mêmes spectres d’intérêts. TF1 appartient au groupe Bouygues qui, au delà de ses activités dans le bâtiment, possède également l’un des trois opérateurs nationaux de ce secteur… Du côté de France Télévisions, l’influence économique et stratégique concernant ce sujet est moindre. Cela se ressent-il à l’image ?

En ce 15 octobre au soir, les deux journaux évoquent le sujet. Dans l’agencement du journal, les deux éditions décident de placer cette information aux alentours de 20h20-25, ce qui de fait indique un intérêt modéré pour ce type d’information de la part des deux rédactions.

Par la suite, c’est dans le traitement antenne que toute la saveur se découvre…

Vidéo TF1

Vidéo France 2 (cette vidéo ne sera peut être pas disponible très longtemps, veuillez m’excuser par avance pour une future défaillance…)

D’un côté, TF1 angle le sujet sur les craintes manifestées par les parents à l’égard de leurs enfants sur l’utilisation d’un téléphone portable puis sur de possibles pathologies liées à son utilisation. Le reportage est uniquement orienté sur les téléphones portables, un seul plan montre une antenne relais, le nom n’est cité qu’une seule fois en début de reportage. Puis en guise de conclusion (c’est à dire le passage le plus facilement mémorisable), il nous est clairement rappelé que le portable « (…) présente le facteur de risques le plus élevé parmi toutes les nouvelles technologies.« .  Par ailleurs, notez bien qu’au moment de l’interview de Monsieur Guespéreau (également dans le sujet de France 2), on nous parle d’effets biologiques (exemplifié par la chaleur) et de la négation de causes pathologiques entre ondes et maladies.

France 2 quant à elle prend le pari d’expliquer la situation en prenant une tonalité extrêment didactique délaissant les craintes parentales pour des explications présentées par thème. Le premier : « Les radiofréquences, une menace pour la santé ?« . Tout de suite après, un certain Monsieur Guespéreau indique des « effets sur la santé, sur le corps humain qui sont tout à fait avérés » (tout en étant ténus). Seconde partie : « Peut on se protéger des antennes relais ?« . Ici, à l’inverse de TF1, l’accent est également mis sur les antennes relais et cela nous permet d’apporter une précision supplémentaire, l’Afsset recommande de réduire la puissance d’émission de la part des opérateurs. Dernier point : « Quelles précautions prendre avec les portables ?« , cette partie est clairement présentée de manière similaire à ce que TF1 démontre tout au long de son reportage.

On l’aura compris, TF1 traite le sujet car il fait partie d’une information importante de la journée tout en jouant de manière évidente à ne pas se tirer une balle dans le pied en relevant que les antennes de télécommunication (donc celles de Bouygues) sont montrées du doigt par le rapport ! Focaliser sur les téléphones portables n’est pas préjudiciable puisque la marque Bouygues ne vend pas sous son nom propre de téléphones cellulaires, par contre mentionner que ses antennes sont susceptibles de causer un problème de santé publique, là c’est une toute autre histoire (en termes financiers notamment) qu’aucun journaliste de la tour de Boulogne ne s’aventurerait à raconter…

PS : d’ailleurs tout n’est il pas résumé dans les titres donnés à chacun de ces reportages, TF1 : « Pas de panique, mais prudence toujours », France 2 : « Questions – réponses sur la nocivité des ondes ».

PS 2 : cet article n’est pas angélique vis à vis du service public, celui-ci sait également se fourvoyer dans le traitement journalistique d’affaires (politiques notamment). L’accent est ici porté sur l’indice manifeste de l’actionnariat sur le traitement journalistique. Cet exemple est évident car il est voyant, simplement il s’immisce à des degrés moindres dans nombre d’autres sujets traités.

Un commentaire

  1. Petite précision quant à la consultation de la vidéo de France 2, merci de regarder à partir de l’extrait proposé à 23 minutes et 54 secondes intitulé « Questions-réponses sur la nocivité des ondes ».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly