Dernières réflexions du poste !
Accueil » Les à côté du poste » Le public en quête de vertu

Le public en quête de vertu

code

epuis quelques jours, tout tourne autour de cette affaire « d’importance mondiale » à savoir la devenue fameuse main de Thierry Henry ayant entraînée le but qualificatif de la France à la prochaine Coupe du Monde. de football Vous pensiez peut être qu’ici même aucun article ne serait consacré à cela, et bien désolé de vous décevoir mais ici aussi cette affaire fera l’objet de quelques lignes, non pas tant au point de vue sportif que global.

Les médias se sont faits les gorges chaudes de cette histoire. Tous médias confondus, il était impossible ces derniers jours de passer à côté « d’experts » de tous poils venus enseigner vertu et bonne conduite à celui qui a pourfendu les sacros saintes lois du sport.

Mais dans tout ce concert assourdissant, je voulais mettre en avant les réactions que j’ai pu glaner sur le Web de la part de lambda venant commenter ce fait de jeu. Et il s’avère qu’à cette occasion, j’ai été estomaqué de constater comment le public peut sur le Web s’exprimer dans une intransigeance effrayante. Qui plus est, comment ces mêmes « commentateurs » pouvaient amalgamer tout un tas d’éléments disparates autour d’un seul et même élément appelé Thierry Henry ces derniers jours.

Alors à tout cela, deux questions me viennent immédiatement en tête. Le public est-il autant à la recherche de modèles statutaires et bien sous tous rapports que cela, qu’il est à l’inverse prêt à les brûler vif en cas d’erreur ? Et puis, en quoi les médias participent de cette électrisation du phénomène ?

De ces deux questions, je songerais de deux choses l’une à l’effet loupe des médias. Qui, traquant la moindre vaguelette dans le déroulement des événements quotidien, vient à faire passer une légère brise en tornade. Pourtant, ce phénomène est perpétuellement reproduit dans l’actualité. Mais malgré tout, le public semble encore se laisser happer en empruntant (par mimétisme ?) les mêmes raccourcis qu’emploient les médias (exagération et célérité des réactions). Alors que ceux-ci les utilisent le plus souvent par nécessité de rentabilité, en quoi un lambda trouve-t-il de la félicité dans ces méthodes ?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly