Dernières réflexions du poste !
Accueil » France 2 » Le F.O.G reste et la caravane passe

Le F.O.G reste et la caravane passe

franz_olivier_giesbert

l y a quelques jours, France 5 communiquait l’arrêt de la présentation de l’émission politique dominicale « C Politique » par Nicolas Demorand en raison de sa future prise de fonction au sein du quotidien « Libération« . Après le départ il y a quelques jours également d’Arlette Chabot de France 2 (où elle a occupé le poste de directrice de la rédaction de France 2 pendant quelques années) en partance pour la direction de la rédaction d’Europe 1, il semblerait que le cumul d’une fonction rédactionnelle au sein d’un organe de presse ou d’un média et la tenue d’un poste au sein de France Télévisions soit plutôt mal vu. Enfin, pas pour tout le monde…

Ses initiales résonnent comme le plus pénétrant des brouillards londoniens et c’est le plus souvent dans la pénombre des succès télévisuels et d’audience que se cache ce personnage prénommé Franz-Olivier Giesbert. Journaliste à la réputation qui n’est plus à faire, il se complait depuis plusieurs années maintenant aux plaisirs de l’exercice télévisuel. Passé par France 3 puis du côté de France 5 avec son magazine hebdomadaire « Chez F.O.G » à France 2 il y a dix huit mois de cela avec, dans un premier temps « Vous aurez le dernier mot » puis, depuis septembre 2010, la dernière mouture de son émission « Semaine critique !« .

Passons donc sur ce parcours qui n’aura pas déclenché d’accès de chaleur chez médiamétrie (avec à son crédit, des émissions dignes du service public) pour en arriver à la situation actuelle à laquelle le dit F.O.G échappe bizarrement. Car il est de bon ton de préciser que le personnage est depuis 2000, directeur de l’hebdomadaire « Le Point« .

De ce fait et par un déroulé aussi simple que limpide, il s’agit de s’interroger sur les conditions d’évictions de Nicolas Demorand et Arlette Chabot (dans une moindre mesure) du fait de leur double casquette, animateur-journaliste France Télévisions et responsable influent dans d’autres médias.

On objectera que ce ne sont pas uniquement ces doubles casquettes qui ont précipité ces situations, il demeure qu’elles n’en ont sans doute pas était des freins d’une flagrante efficacité. Dès lors, que fais encore F.O.G à sa place si l’on se réfère à cette jurisprudence Demorand-Chabot ?

Il dirige un hebdomadaire ancré idéologiquement, il anime un magazine hebdomadaire dans lequel il reçoit des intellectuels, artistes et des politiques. Je conviens bien aimablement que la situation est un tantinet moins frontale que ce que ne fait Nicolas Demorand avec son face à face de 1h15. Mais en tout état de cause, dans les principes que s’arroge France Télévisions à quelques quinze moins d’une échéance électorale d’importance, la protection flagrante dont fait état F.O.G est à regarder de plus près avec toute la circonspection nécessaire.

Si l’on ajoute à cela que ses dernières émissions n’ont jamais su rassembler les foules (à tempérer puisque France Télévisions se retrouve de moins een moins être dans une logique d’audience dans ses créneaux sans publicité), on en viendrait même à croire que le personnage est protégé dans sa posture actuelle à l’antenne.

Vraiment ce serait faire preuve d’un bien « mauvais esprit » que de penser cela. Et puis ne commençons pas une nouvelle chasse aux sorcières quand d’autres viennent tout juste de se terminer.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly