Dernières réflexions du poste !
Accueil » Les à côté du poste » Les nouveaux chiens de garde

Les nouveaux chiens de garde

les_nouveaux_chiens_de_garde

epuis le 11 janvier dernier est sorti dans quelques salles de cinéma le film « Les nouveaux chiens de garde » de Yannick Kergoat et Gilles Balbastre où comment en une heure quarante, le film démontre concrètement comment le pouvoir médiatique est pour majeur partie voué aux idéologies du capitalisme et comment les voix discordantes à ce système ont de moins en moins d’écho dans le paysage audiovisuel et journalistique français.

Pour comprendre l’impact que « Les nouveaux chiens de garde » a pu avoir auprès de la profession de journaliste et plus précisément auprès des grands organes de presse, il s’agit de considérer avant toutes choses qu’aucun de ces grands médias n’a assuré une visibilité à ce film au travers de leurs encarts consacrés au cinéma, tout comme les chaînes de télévision (financiers habituels du cinéma) n’ont pas voulu soutenir ce film (donc jamais aucune diffusion à la télévision) ainsi que les instances publiques sensées soutenir les œuvres cinématographiques.

Ainsi on peut considérer que le visionnage de ce film est somme toute très intéressant pour qui se préoccupe de la sphère médiatique nationale ainsi que de la vie démocratiques de ce pays. Néanmoins, afin d’apprécier tous les exemples et conflits d’intérêts, il s’agit d’être un minimum intéressé par cette sphère, d’en connaître les principaux acteurs ainsi que leurs passés respectifs dans différents groupes de presse dirigés par des capitaux privés. C’est sans doute selon cet aspect que le film pêche quelque peu, puisque sa vocation civique se borne à une culture préalable que bon nombre de citoyens ne possède pas (même si le film tente de combler ce manque d’information).

Malgré cela, le film reste captivant pour la compréhension de notre univers médiatique. S’attachant sur des personnages plutôt que sur des situations (car « Une critique qui ne cible personne épargne tout le monde »), le film démontre comment le triptyque médias-politique-économie façonne à un échelon incroyable le résidu informationnel livré au peuple. Entre idéologie capitaliste dominante versée à longueur de publications, rupture flagrante entre une caste aisée qui dirige ces organes de presse et une base populaire et dîners mondains où ce gratin à trois couches se retrouve pour décider d’une marche à suivre, ce documentaire argumente de manière didactique et claire la manière dont le peuple est actuellement spolié d’un outil devant servir à assurer la démocratie et le maintient entre les pouvoirs. A l’inverse du maintient de ces pouvoirs dans leurs zones, « Les nouveaux chiens de garde » cible cette concentration innaceptable.

Enfin, et il est nécessaire de le préciser, ce documentaire n’est en aucune manière un pamphlet contre la profession de journaliste, laquelle est soutenue dans une lutte salutaire qu’elle se doit de livrer, mais plutôt un documentaire à charge, argumenté contre les grands argentiers et décideurs qui façonnent la manière de voir le monde chaque jour par leur emprise médiatique.

« Les nouveaux chiens de garde« , un documentaire à voir pour rester en éveil et adopter une vie citoyenne conforme à cet ordre établi, dérangeant et anti-démocratique.

PS : pour aller plus loin dans ce sujet, n’hésitez pas à consulter le site de l’ACRIMED (Action Critique des Médias), fortement investi dans ce documentaire.

CI-DESSOUS, SIX EXTRAITS DU DOCUMENTAIRE « LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE »

Extrait 1 : Laurent Joffrin pose une question à Jacques Chirac

Extrait 2 : Arnaud Lagardère chez Michel Drucker

Extrait 3 : Face à Minc

Extrait 4 : Portrait de Michel Field

Extrait 5 : Le mercato

Extrait 6 : BHL et Christophe Barbier

Un commentaire

  1. Ça a l’air passionnant ! Mais il semble déjà pas si facile à voir en France alors au Québec…
    Tant pis, je vais me contenter des extraits, merci beaucoup jotbou !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly