Dernières réflexions du poste !
Accueil » EN DIRECT DE LA SOCIAL TV » L’oeil du tweet
L’oeil du tweet

L’oeil du tweet

Désormais, il ne s’agit plus seulement d’une vague idée lancée à tous vents, faisant de la social TV une rumeur de plus dans notre quotidien médiatique. A présent, elle existe et quasiment toutes les émissions disposent à présent de leur page facebook, leur compte twitter ainsi que de leur hashtag associé. Et les téléspectateurs ont semblent-ils massivement adopté ce nouveau comportement, si l’on en juge par la quantité de messages émis quotidiennement. Petit focus sur le contenu porté dans ce flot de commentaires.

Livetweeter une émission, c’est avant toute chose tourner en dérision ce que l’on voit à l’écran. Si l’on en croit tous les commentaires publiés sur le réseau social, les producteurs et chaînes de télévision auraient de quoi avoir des sueurs froides chaque tellement les commentaires laissent à penser que l’ensemble des émissions est d’un contenu douteux et surtout que chacun semble consommer de moins en moins la télévision (idée contredite par les différentes études relatives au temps d’écoute médiatique).

Cependant, lorsque l’on écrème ce type de commentaires, on arrive à trouver différentes catégories de contributeurs qui par leurs réactions parviennent à faire vivre autrement le programme.

Tout d’abord, il y a les humoristes du web, qui se plaisent à parodier chaque situation télévisuelle et surtout à mixer références du jour avec ce qui se passe en télévision. Lorsque les faits divers ou l’actualité au sens plus général servent de ressort au web comique, l’expérience télévisée sur le second écran s’en trouve densifiée et l’intérêt du programme sur les réseaux sociaux accru.

Le second type de contributeurs qui parviennent à faire de la social TV une véritable expérience sont ceux à qui rien n’échappe. Ils sont des observateurs très précis des émissions et ne manquent jamais une occasion de mettre en lumière les petits défauts, les incongruités, les non sens et tous les détails qui parsèment les émissions et auxquels la majorité ne prêtent pas toujours attention. Faux raccord, personnages dans le champ, expression mal employée, fautes de français, etc. Tous ces détails qui voilent le déroulement classique du programme en assurent également son succès sur les réseaux sociaux.

On ne parle jamais des trains qui arrivent à l’heure, mais toujours de ceux en retard, il en va de même pour des émissions de télévision. Celles où tout se déroule parfaitement, où rien ne va de travers, ne va pas éveiller cette scrutation chirurgicale de la part du public. A l’inverse, à partir du moment où un grain de sable vient enrailler la mécanique, certains twittos vont s’emparer de cet “incident” et assurer du même coup la notoriété du programme en ligne.

C’est à cela où l’on se rend compte d’un certain non sens dans lequel on se trouve. C’est à dire qu’à l’heure actuelle, il est de plus en plus demandé aux émissions de télévision de proposer un programme qualitatif, esthétique, qui réponde à toutes sortes d’attentes communes sans pour autant que le respect de ces différents principes participe d’une quelconque notoriété du programme et d’une mise en avant de sa qualité. A l’inverse, un programme où l’exigence qualitative (en tous points) est réduite et où l’incident (volontaire ou non) devient monnaie courante, vera sa notoriété croître considérablement, fournie par des flots de tweets successifs, trouvant dans cet incident une menue matière à se partager, le tout étant principalement axé sur une moquerie et un rejet du programme plus ou moins formulés et fins.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly