Dernières réflexions du poste !
Accueil » EN DIRECT DE LA SOCIAL TV » To tweet or not to tweet…

To tweet or not to tweet…

près avoir proposé un focus il y a peu concernant le système mis en place par France Télévisions concernant sa nouvelle politique de communication sociale en ligne, il est temps, face à l’explosion des live tweets à la télévision, de s’interroger sur la pertinence et l’expérience utilisateur et diffuseur que cela apporte.

Live tweeter, cela revient schématiquement à anticiper le passage à la machine à café du lendemain, celui où auparavant la soirée télé était disséquée de toutes parts. Désormais, c’est en direct et en parallèle de la diffusion antenne que s’effectuent les commentaires. Quelques fois en amont et pendant quelques minutes une fois l’émission passée.

Lors de ces discussions en ligne, il s’agit majoritairement de réactions à chaud qui ne se fondent que sur un ressenti immédiat sans toutefois prendre le temps de la contextualisation et œuvrant de fait, le plus souvent, dans le sens inverse. Dès lors, on assiste le plus souvent à une distorsion massive des propos initialement tenus tout en prêtant le flanc aux ragots, histoires de toutes sortes qui, dans un système d’équité dans les propos tenus, prennent très rapidement une valeur égale voir même supérieure à l’information.

Par ailleurs, live tweeter une émission c’est également prendre conscience de la masse des commentaires qui jaillissent à chaque instant. Ainsi, parvenir à retirer la pertinence d’une discussion instantanée en ligne demande à la fois une assiduité constante à l’écran d’ordinateur (au détriment de celui de télévision), battant en brèche notre capacité supposée au multi tasking (ou multi écran) permanent, tout en gardant à l’esprit qu’un tweet déposé dans le cadre d’une discussion possède la valeur que l’on donne à son auteur (sachant que dans ce genre de situation,la majorité des auteurs de tweets que l’on lit nous sont inconnus).

Ainsi, live tweeter n’est pas fondamentalement différent de n’importe quelle discussion que l’on entretient chaque jour mis à part que celles tenues en ligne se font entre inconnus. De fait, si live tweeter n’est pas une expérience en tant que telle (elle représente davantage un outil ludique de densification des relations), que doit-on entendre par « nouvelles expérience utilisateurs » ?

Une nouvelle expérience utilisateur est sans nul doute ce qui rattache de la manière la moins consciente une émission de télévision d’une expérience utilisateur. C’est à dire que la télévision, dans sa pratique actuelle, est une expérience qui est devenue d’une banalité affligeante, dans laquelle une offre se doit le plus possible de répondre à des attentes (et des objectifs commerciaux ou éditoriaux). Une frange des utilisateurs est désormais blasée de cela et cherche dans la pratique médiatique (dans l’acception générale du terme), ce qui à la fois les singularisera tout en les amenant à appréhender une nouvelle forme narrative qui ne réponde pas aux exemples canoniques du genre (l’écran n’est pas une fin en soi à ce titre). Allier l’immatériel au concret, parsemer de ludique les thématiques les moins ouvertes à cela, faire exploser le confort de l’utilisation pour surprendre même dans l’apparition de ces expériences, les rendre adaptables et démocratiques.

Tout ceci n’est qu’une liste de concepts parfois vaporeux mais qui définissent avec une largesse créatrice vitale ce vers quoi la télévision tout particulièrement aurait bon ton d’adhérer. Le chantier demeure immense, tant du point technologique (même si des équipement destinés à ces usages sont en train de voir le jour), que d’un point de vue pédagogique et sociétal (apprendre, faire découvrir, ouvrir le spectre des possibles). L’évolution va être compliquée à mettre en place dans le contexte actuel qui ne bénéficie pas d’un soutient dans ce sens très développé. A l’heure qu’il est, on préfère préserver ses bases et son territoire du côté des chaînes en ne trempant l’orteil que dans la vaguelette des évolutions, celles qui sous un vernis de grande révolution ne sont que l’ajustement d’un focus autrefois circonscrit à ses proches. Il est (grand) temps d’ouvrir le champ des possibles.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Video & Audio Comments are proudly powered by Riffly